• Arriver à AMED - 2 -

     

    Départ dans le monospace surchargé, après quelques kilomètres le long d'un superbe littoral, arrêt à Jemeluk. Premier groupe d'hôtels et pensions diverses. On essaie le KUSUMAJAYA INDAH Bungalows... Enfin pas immédiatement... un de nos parisiens refuse de descendre visiter les bungalows et laisser les bagages dans la voitures... On ne sait jamais ma bonne dame !

    Petit accrochage avec sa moitié, c'est bon, la jambe trainante et le cœur serré il accepte d'y aller. Derrière le mur austère, une volée de marches allant jusqu'à la mer. Autour quelques bungalows disséminés dans un jardin tropical. Ça respire le calme et la beauté ici. Les bungalows sont corrects, avec 2 types de prestations : eau chaude/clim – eau chaude/ventilo. On négocie, OK pour eau chaude et ventilo. Les Parisiens se sont rués sur un bungalow, pas trop de négociations. Déjà ils sont en maillot et se précipitent dans la piscine, non sans avoir demandé au passage les serviettes, le savon, le papier. Un homme du staff (on s'adressera surtout à lui, la patronne aime trop l'argent ici) vient tranquillement vers nous pour discuter : « les Français... toujours pressés ». Ce n'est pas faux....

    Nous, pour changer, on prend notre temps... Boire un peu de lemon water, se poser, aller voir la plage. Une petite portion de galets noirs, des superbes bateaux alignés et la mer superbe. Un bleu de carte postale et quand on s'approche, l'eau limpide habituelle. Des coraux magnifiques et une faune sous-marine nombreuses. On sera pas mal ici... Reste maintenant à faire quelques courses, et ici ce n'est pas une mince affaire. Pas de circle K dans le coin, juste des petites boutiques disséminées sur des kilomètres. Va falloir louer un scooter, pas de soucis j'ai ma copilote. En avant !

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :